Voilà pourquoi personne ne lit votre contenu

Voilà pourquoi personne ne lit votre contenu


Indice : cela n’a rien à voir avec le marketing

Cela se voit absolument partout.

Des écrivains, des musiciens et des créateurs de contenu, qui essaient désespérément de trouver des moyens rapides d’acheminer de grandes quantités de trafic vers leur travail, parcourent minutieusement l’internet à la recherche de “hack” qui feront de leur contenu médiocre un contenu viral du jour au lendemain.

Je suis passé par là. Et ça ne marche pas.

À seize ans, je me souviens d’avoir rédigé un article peu enthousiaste sur la pleine conscience, un sujet que je ne connaissais pratiquement pas, si ce n’est qu’à l’époque absoluement tout le monde en parlait. J’ai publié l’article et j’ai attendu, complètement déconcerté qu’il n’attire pratiquement aucun regard.

Et à quatorze ans, quatre de mes amis les plus proches et moi nous sommes retrouvés dans un studio de répétition local avec nos instruments, nous nous sommes précipités pour écrire autant de chansons que possible, nous avons sorti notre premier album en tant que groupe et nous avons attendu avec impatience que notre fanbase grandisse.

Pourtant, à notre grand étonnement, personne n’était intéressé, même de loin, à entendre notre musique, à nous faire jouer à leurs concerts ou à nous signer sur leur label – quel que soit le temps que nous passions à essayer de faire de la publicité.

Pourquoi ai-je échoué dans ces deux cas ?

La réponse est évidente. Le problème n’était pas que j’étais mauvais en marketing, que l’industrie était trop saturée ou que je devais m’améliorer pour me promouvoir sur les médias sociaux.

Le problème était que, comme beaucoup d’autres, je n’étais tout simplement pas assez bon.

 

La dure vérité que personne ne veut entendre.

Personne ne veut entendre qu’il n’est pas assez bon. Nous préférons penser qu’il s’agit uniquement d’un problème de marketing. Nous cherchons uniquement des moyens d’accroître notre visibilité en partant du principe qu’il n’est plus nécessaire de travailler sur l’amélioration de son contenu.

Si la seule chose qu’il nous reste à faire est d’attirer des lecteurs, notre contenu doit être sacrément bon. Sinon, nous devrions être bien plus occupé à le rendre meilleur plutôt qu’à nous soucier du marketing.

Le problème, c’est que nous sommes tous bien trop occupés à trouver des formules rapides et faciles pour réussir. Nous cherchons des moyens de “pirater” le système et de se constituer une audience instantanément. Nous voulons savoir comment écrire des articles qui susciteront un grand nombre d’opinions, d’applaudissements et d’échanges.

Nous nous tournons vers des géants et essayons de reproduire ce qu’ils font, en espérant désespérément obtenir le trafic que nous recherchons.

Nous cherchons le secret de la réussite. Pourtant, le secret, c’est qu’il n’y a pas de secret. Ce n’est pas comme ça que cette industrie fonctionne.

Pensez-vous qu’Hemingway était assis à son bureau toute la journée en amateur, essayant de trouver comment se frayer un chemin dans les journaux nationaux et se faire un nom en piratant le système ?

Ou pensez-vous qu’Orwell a commencé par copier ce que Dickens et Austen avaient fait des siècles auparavant, en imitant les tendances populaires pour tenter de tromper les gens et les amener à lire son contenu ?

Bien sûr que non.

Ils se sont entraînés et ont pratiqués, écrivant chaque jour et lisant les œuvres des grands jusqu’à ce qu’ils maîtrisent leur métier. Leur travail a été admiré pendant plusieurs centaines d’années depuis sa publication, non pas parce qu’ils ont craqué un code ou mis au point un algorithme, mais parce que leur écriture est excellente et que les gens veulent lire leur contenu.

Et nous voilà, au début de notre carrière, occupés à chercher des hacks, à mémoriser des algorithmes et à payer pour nous promouvoir sur les médias sociaux au lieu d’essayer de réellement améliorer notre écriture.

Mais il y a un hic.

Nous pouvons attirer les gens sur notre plateforme, mais une fois qu’ils sont amenés à lire nos écrits par le biais de titres clickbait et d’un marketing trop agressif sur les médias sociaux, à moins qu’ils n’aiment ce qu’ils lisent, ils ne vont pas rester longtemps.

Afin de transformer notre travail sur les mots en une carrière durable, il faut d’abord se concentrer sur l’amélioration de notre écriture.

 

Restez focus !

Si vos articles ne sont pas vus, que vos messages ne sont pas likés et que personne ne répond à votre contenu, cela ne signifie-t-il pas que vous devez en apprendre davantage sur le marketing de manière efficace ?

Cela signifie-t-il que vous n’êtes pas assez agressif ?

Avez-vous mal jugé l’algorithme de Google ?

Quand on essaie de se faire un nom en tant que rédacteur, il est facile de s’impatienter.

Il faut beaucoup moins d’efforts pour publier du contenu maintenant et essayer de le faire exploser que pour travailler plus dur à perfectionner notre métier et le laisser générer son propre trafic, en recevant des engagements sincères de lecteurs passionnés et de personnes qui aiment vraiment le travail que nous faisons.

Nous sommes beaucoup trop obsédés par la création de trafic pour devenir de meilleurs rédacteurs. Nous nous noyons dans une mer de médiocrité, presque tous les auteurs publiant un contenu douloureusement moyen et essayant inlassablement de le promouvoir.

La réponse n’est pas le marketing.

Elle ne l’a jamais été.

Vous devez apprendre à mieux écrire.

Cela devait, doit et devrait être votre objectif principal. Il faut bien évidemment continuer à vous promouvoir en ligne et à maximiser votre engagement en commercialisant votre contenu, mais restez focus.

Rien de tout cela n’est aussi important que la maîtrise de votre métier.

Car lorsque les gens aimeront votre contenu, un contenu issu d’un travail acharné, de la persévérance et d’un engagement absolu à perfectionner votre art, ils y réagiront.

Ils applaudiront vos histoires.

Ils vous soutiendront en tant que rédacteur, non pas parce que vous les avez trompés en utilisant du clickbait, ou parce qu’ils sont tombés sur votre histoire Instagram sponsorisée.

Ils vous soutiendront parce qu’ils aiment le travail que vous produisez.

C’est tout.

Le travail d’un artiste consiste à créer des chefs-d’œuvre

Apprenez donc à créer des chefs-d’œuvre.

 

Vous n’avez pas l’envie et le temps de créer des chefs-d’oeuvre ? Déléguez-nous votre travail :

Offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *